La newsLettre de Novembre


Saison 2010, l'essor du club s'affirme.

Nous vous l'avions promis l'an passé dans notre newsLettre de fin d'année, nous serions au rendez-vous pour la saison 2010.

Parole tenue, cette année encore la saison a été riche en animations, tournois et autres activités.

En début de saison déjà, le nombre d'adhérents était en forte progression par rapport à l'an passé et il n'a cessé de croître entre le 14 juillet et le 15 Août.

Nous ne pouvons que nous en réjouir. Le travail entammé depuis 2008 commence à porter ses fruits.

Cette année nous avons renoué avec une tradition de la grande époque de Maurice Gaches, Roland Ceyte et autres grands personnages :
les soirées Club.
N'ayant plus de partenaires possibles (ni snack, ni restaurant), il a bien fallu se débrouiller.



Deux soirées dans la bonne humeur


Grâce à la compétence de professionnels, les Grillardins, que nous remercions pour leur efficacité, nous avons pu mener à bien deux soirées, l'une en juillet et l'autre en août, rassemblant chaque fois plus de 60 personnes.


Musique et chansons étaient au rendez-vous, on se serait cru "au bon vieux temps" où les fêtes battaient leur plein.

Mais pas de nostalgie, nous comptons bien renouveler l'expérience l'année prochaine avec le snack ou le restaurant, voire les deux..




Ce serait trop beau d'être aimé de tous...


Voilà ci-contre ce qui était affiché (entre autre) sur les vitres du Club Ulysse fin octobre 2010.

Nous regrettons que l'auteur de cette remarque n'ait pas eu le courage de signer, nous obligeant ainsi à lui trouver une identité. Nous l'appellerons donc "Bête et Méchant" ou, pour faire court,  B.M.

Qui se cache derrière B.M.?

Une personne qui ne nous aime pas et qui, vraisemblablement, possède les clés du local, notre affiche étant collée à l'intérieur. Bien que cela limite les pistes, nous n'avons pas de certitude. Nous sommes donc contraints d'utiliser la "NewsLettre" pour apaiser les angoisses de B.M.

Rassurez-vous, B.M., les cotisations n'ont pas servi à abreuver les organisateurs du Club.


Bien sûr, de l'argent a été dépensé en boissons:

  • d'abord pour le traditionnel "Pot des nouveaux arrivants", une occasion d'annoncer les activités à venir.
  •  De même, chaque tournoi organisé par le Club se terminant par une remise de lots, nous offrons un "pot" aux participants. Nous appelons cela "entretenir la convivialité au sein du village", ça fait partie de nos  objectifs, ne vous déplaise..
  • Enfin, lors des deux soirées que nous avons organisées (paella et couscous) le club a payé la sangria pour l'apéritif, comme cela se faisait les années précédentes, en collaboration avec le snack.
B.M. estime que nous organisons trop d'apéros, peut-être que B.M. trouve également que nous organisons trop d'activités?

B.M. rétorquera certainement que "des gens venaient tous les soirs boire un coup devant le Club!"

C'est vrai!, il a raison B.M.,mais le Club n'a pas déboursé un centime pour ces libations, tout a été payé par une cagnotte spécifique. Y participait qui voulait, membre ou non, soit en espèce soit en alimentant le stock de boissons. Le Club n'a fait que mettre la table et les chaises à disposition.

N'ayant plus, cette année, ni restaurant  ni snack, nous ne pouvions nous résoudre à laisser la place du village sombrer dans une triste léthargie.

En conclusion : le Club n'ayant pas dépensé tout l'argent du ménage à abreuver ses ivrognes d'organisateurs, il a pu:
  • acheter du matériel d'animation en complément de celui mis à disposition par certains membres.
  • acheter des lots pour petits et grands, en plus de ceux fournis par de généreux donnateurs (on les remercie au passage, autant pour leurs dons que pour la confiance qu'ils nous témoignent)
  • acheter les fournitures nécessaires au bon fonctionnement : stylos, papier et ruban adhésif pour les affiches (l'imprimante et sa consommation d'encre était sponsorisée par l'un des membres) etc...
De plus, comme tout le monde est complètement bénévole pour faire les courses, il nous reste encore plein de sous. Ca nous servira pour acheter encore plus de matériel pour amuser les enfants l'an prochain.

Nous espérons que B.M. pourra lire ces lignes et que nos explications sauront le rassurer. Dans le cas contraire, nous l'invitons à utiliser son droit de réponse (voir ci-dessous).

N.B: La procédure du "droit de réponse" n'est pas anonyme, cette fois il faudra signer....


Retour à la liste - Pour répondre à cette news cliquez ici - il y a 2 réponses à cet article voir les réponses